Fondation & Fondateurs

Et nous les parents ?
9 juin 2010
Océan : Notre responsabilité
24 septembre 2010

Placée sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation pour une agriculture durable en Aquitaine doit contribuer à valoriser celles et ceux qui par leurs actions et leurs engagements, concourent à développer une agriculture durable en Aquitaine, permettant de concilier les impacts économiques, sociaux et environnementaux de l’agriculture.

La fondation lance 2 nouveaux appels à candidature pour 2010. Le premier est destiné à distinguer les initiatives des agriculteurs aquitains et le second pour inciter les étudiants à s’engager dans un cursus de formation supérieure agricole.

On pourrait saluer le travail de cette fondation et s’arrêter là… Mais en y regardant de plus prés, on peut s’interroger sur les fondateurs. Qui sont-ils vraiment ? On y retrouve 6 structures…

Bayer, un groupe chimique et pharmaceutique de dimension mondiale. Chez Bayer CropScience, la R&D est une priorité stratégique pour répondre aux demandes du marché. Bayer est un fabricant de produits phytosanitaires et de semences (notamment OGM).

Les Safer participent à l’aménagement durable et équilibré de l’espace rural (terres, prés, vignes, maisons à la campagne…). Les Safer c’est 80000 ha achetés et revendus par an, soit 22,9 % du marché foncier accessible et 18000 ha stockés pour les collectivités publiques.

Euralis est un des leaders européens en semences de maïs, tournesol et colza qui lance régulièrement de nouvelles variétés adaptées à ses marchés. Près de 300 000 agriculteurs européens choisissent de semer, sur plus de 3 millions d’ha, des variétés d’Euralis Semences.

Le Groupe Coopératif Maïsadour est composé de la coopérative et d’une trentaine de filiales ou partenaires dont Delpeyrat (2,3 millions de canards et de 110 000 oies). L’entreprise crée de la valeur au profit de ses 8000 adhérents et salariés.

Le Crédit Agricole, le deuxième plus grand groupe bancaire du monde, que l’ont ne présente plus.

Et Verbatim ??? Le fabricant de disquettes ??

Entre nous, la dimension et les intérêts financiers de ces géants peut-elle être sérieusement et sincèrement compatible avec une fondation de ce type ? Personnellement, je n’y crois pas. Et vous ?

2 Comments

  1. Je débarque… 3 ans après ce billet. Mais il reste d’actualité.
    Je partage vos inquiétudes sur les intentions sous jaçentes des fondateurs et bailleurs de fonds de cette fondation. Il y a de quoi !
    Cependant, étant allé regarder les types de projets qui sont primés, difficile pour moi qui ne suis pas spécialiste, de déceler l’intention maligne… Qu’en pensez-vous ?

  2. Ludovic Bodin dit :

    Très cher FX, je suis ravi qu’un autre Bodin que moi s’intéresse au sujet !

    Je dois avouer que depuis ces 3 années, je n’ai jamais pu affirmer ou infirmer mes soupons sur la bienveillance des membres de cette fondation.
    Mais je pense toujours qu’il s’agit d’une opération de GreenWashing de la part de ces groupes qui ont tellement a se reprocher

    Du coup ça me re-titillé cette histoire de Fondation et j’ai appelé Fabien TARASCON qui fut lauréat en 2012 – Il a très sympathiquement répondu à mes interrogations – Il est installe depuis 5 ans et valorise la viticulture durable – Il a eu au moment de l’évaluation du jury, des échanges techniques très concrets avec l’un experts de la fondation – Il n’a pas le sentiment d’une démarche de communication – Cependant il n’a pas eu depuis de retour de la fondation et donc on ne voit pas en quoi la valorisation de ces initiatives va concrètement aider l’agriculture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *