Goizetik, le tour du bio en 64 !
19 avril 2009
MEB, Marché Equitable de Bayonne
1 mai 2009

Voici un état des lieux non exhaustif de la situation sur Biarritz et des différents initiatives qui y sont menés actuellement.

btz-green

A Sainte Marie, l’opération « Jeudis fruits » est une vraie réussite depuis plus de 4 ans. A l’initiative de parents d’élèves, les enfants de l’école Sainte Marie peuvent certains jeudi, manger de bons fruits à la récré. Il y a les pommes et les mandarines selon les saisons et des fruits plus « rares » pour faire goûter, faire partager aussi (un kiwi, une mangue). Le coût s’élève à 120 euros par mois (soit 60 kilos de fruits à 2 euros en direct d’un producteur local et un coût pris en charge par l’APEL, association des parents de l’école). L’école compte plus de 250 élèves et une moitié de maternelle donc il s’agit de prévoir un minimum de deux parents pour peler les pommes, les couper… Merci à tous les parents !

La réunion du Bio donne des ailes et des envies. Un peu dans la lignée des Jeudi Fruits, le collège Immaculé planche sur les Jeudi Bio. Une fois par mois, il s’agit de distribuer aux collégiens des fruits ou des légumes (une carotte, un radis, un avocat).

Les crèches Ohakoa et Mouriscot de Biarritz sont engagées dans une démarche bio. Depuis mars, Goizetik organisé une tournée, toutes les 2 semaines, pour introduire les produits de base (légumes, fruits frais et épicerie). Merci à Dominique.

Le centre aéré Uda Leku basé à l’Ikastola propose des gouters bios et des ateliers de sensibilisation. Merci à Maialen.

Pour le primaire, des réunions ont lieu deux fois par an entre des représentants des différentes écoles et la municipalité. Il a été obtenu par l’action de quelques parents que le cuisinier soit informé par une fiche de retour si les enfants ont aimé… ou non les plats. Merci à Philippe.

Avec le concours de Planet It’s up to you et du cinéma Royal, plusieurs projections du film « Nos enfants nous accuseront » ont pu avoir lieu pour les enfants et les parents. Merci à Daniel et Jean.

Hormis ces initiatives forts louables, où nous en sommes aujourd’hui du coté de la municipalité ?

Il faut savoir que c’est une cuisine centrale qui sert en liaison froide  quotidiennement 1400 repas à l’ensemble des écoles primaires et maisons de retraites.

Bonne nouvelle… on réfléchit sérieusement à la possibilité d’introduire des produits bios.

Mr Borotra a en effet donné son feu vert pour créer un groupe de travail composé des élus et des parents de différents établissements du primaire. Une premiere reunion de préparation a eu lieu le mercredi 8 avril.

On vous en dira plus d’ici très peu de temps.