France5 : Si beau le bio ?
19 avril 2009
Quoi de neuf à Bio-rritz ?
19 avril 2009

pbGoizetik est une entreprise familiale installée à Souraïde qui travaille depuis 3 générations avec les producteurs du Pays Basque en maintenant un savoir faire traditionnel. Son objectif vise à développer le tissu économique de proximité en dynamisant la production agricole locale.

Pour se faire, Goizetik promeut l’introduction des produits d’Agriculture Biologique dans les collectivités et propose des produits de base et produits frais aux crèches, établissements scolaires et entreprises.  Goizetik mène également des actions de sensibilisation avec des partenaires locaux.

En tant qu’unique plateforme bio agrée du Pays Basque, Goizetik devient un interlocuteur local majeur au sein de la filière bio. Son rôle est de créer, d’accompagner et de concrétiser tout projet s’inscrivant dans le champ de l’Agriculture biologique, et porté par des responsables de collectivités, parents d’élèves…

Les actions concrètes menées par Goizetik sur le Pays Basque :

A Bayonne, la cuisine centrale de l’hôpital fournit 2 500 repas par jour (hôpital, crèches, cantines scolaires, maisons de retraite).  En mars, des desserts et des fruits frais bios ont été proposés. A partir du mois d’avril, il est prévu d’introduire de l’épicerie bio dans les menus. Les fruits frais et les légumes sont à l’étude.  Il y a une vraie dynamique pour aller vers le bio, le fermier et le local.

A Biarritz, voir article suivant

A Anglet, la possibilité d’introduire des produits bios est à l’étude.

A Bidart, la mairie impulse une dynamique forte vers le bio. Un buffet bio pour les vœux de la mairie a été organisé. Une fois par mois un repas bio est prévu à la cantine. D’autres produits bios devraient être servis tout au long de l’année.

A Saint Jean de Luz, le souhait de la ville est d’introduire régulièrement des produits bios et de faire ponctuellement des menus bios. Des actions ont déjà été menées en mars et d’autres sont prévues. Le collège Maurice Ravel, début avril, a servi un repas bio. Leur souhait d’en proposer d’autres de temps en temps. Le lycée Ramiro a proposé, en mars, des produits bios dans un menu. Leur souhait d’en proposer d’autres de temps en temps.

A Bassussary, la cantine est assurée par une association. Ils ont introduit des fruits frais et des desserts depuis le mois de mars. Dès le mois d’avril, il est prévu d’élargir la gamme des produits bios.

A Cambo, la cuisine centrale, depuis mars, a introduit plusieurs fois par semaine des produits bios.

A Saint Jean Pied de Port, le lycée de Navarre est exemplaire dans la démarche bio et proximité depuis 2003. Un repas bio est proposé tous les 2 mois et plusieurs produits bios sont consommés quotidiennement (le lait, le pain, les condiments, épicerie, fruits et légumes…). Le collège La Citadelle  propose de plus en plus régulièrement des produits bios. En mars, il a même été servi un repas bio complet.

A Uhart Cise, un traiteur assure les repas d’une trentaine d’établissements. Il a prévu d’organiser un repas bio en avril. Il étudie la possibilité d’introduire régulièrement des produits bios.

A Saint Etienne de Baigorry, le collège J. Pujo a proposé un repas au mois de mars. On y étudie la possibilité d’introduire régulièrement des produits bios.

A Hasparren, à Saint Joseph, un repas bio a été servi en mars. . Il étudie la possibilité d’introduire régulièrement des produits bios.

A Saint Pée sur Nivelle, un traiteur fournit 800 repas jour sur différents établissements. Il étudie la possibilité d’introduire des produits bios à compter d’avril 2009. A partir du mois d’avril, Goizetik offrira des plants bios produits afin de sensibiliser les enfants.

A Larcevau, les parents d’élèves de l’ikastola ont proposé d’introduire des produits bios au restaurateur qui fournit les repas.

A Tarnos, une entreprise assure la restauration des écoles de la ville et de certains établissements du sud des Landes.  Depuis mars, ils ont introduit des fruits, des légumes, de l’épicerie bios. Ils ont organisé un repas bio en avril. Ils ont pour projet de travailler en partenariat avec un maraîcher de Briscous qui produirait en fonction de la demande à venir.

Des centres aérés, tel que Uda Leku à Bayonne proposent des goûters bios et des ateliers de sensibilisation, d’autres, comme Bidart entrent peu à peu dans cette démarche.

Les crèches de Biarritz (Ohakoa et Mouriscot), Arcangues, Ustaritz et Cambo sont engagées dans une démarche bio. Depuis mars, il est organisé une tournée, toutes les 2 semaines, pour introduire les produits de base (légumes, fruits frais et épicerie).

D’autres crèches sont intéressées par ce projet comme à Biarritz, Bayonne, Anglet, Ciboure, Saint Pée sur Nivelle, Espelette, Hasparren, Osses, Uhart Cise…