Guide à l’usage des Parents
3 avril 2009
Nous resterons sur terre
5 avril 2009

Avec la Compote de Poche ou Compote Pocket, nous sommes bien en présence d’un produit typiquement ciblé enfants : de la compote à boire sans utiliser de cuillère ! Examinons-le de plus près… cet envahisseur des cours de recrée !

pompompom

La guerre est déclarée ! Courage petite on va t'aider !

La compote
goodUn parfum original et un compote assez savoureuse. Une petite touche de miel fait la différence. Ni trop épaisse, ni trop fluide, elle semble correctement dosée en sucre.

badMais quelle l’origine de ce fruit, comment a-t-il poussé et combien de traitement chimique a-t-il subit ? A ce jour, on en sait rien et moi je crains le pire.

L’apport alimentaire
good Il s’agit d’une vrai compote pas de doute, elle peut donc remplacer occasionnellement un fruit. Quoique…

bad Mais attention toujours  à la cuisson des fruits car ils perdent fatalement l’essentiel de leurs qualité nutritives. Alors à quoi bon les cuire ?

Le conditionnement
good Attractif : Il s’agit d’une petite gourde en aluminium, avec des couleurs flatteuses et un joli petit bouchon vert.

good Pratique : Si on ne la finit pas, on peut toujours la reboucher et la remettre au frais. Sa contenance est identique à celle des pots de 100g.

bad Gaspillage : Même en aspirant très fort, il en reste toujours dans la gourde. Juste à la base du goulot, on voit la compote restante mais on ne peut pas la manger à moins de découper furieusement l’emballage avec des ciseaux.

bad Déchet : Une fois terminé, il n’y a plus qu’à jeter la gourde à la poubelle… Plastique, aluminium, carton, …  J’ai pas le bilan carbone de ce type d’emballage mais il doit surement être minable pour l’environnement !

Le prix
bad Cher, très cher ! En fait, on paye l’emballage pas la compote ! Le prix est environ 5 à 10 fois plus cher qu’une pomme ! Bravo mon pouvoir d’achat !

Le concept
bad Un enfant en train de boire sa gourde nous rappelle un bébé qui tète son biberon ou un cosmonaute en apesanteur qui n’a pas d’autre choix à 36.000 km/h. Nos enfants ne sont plus des bébés et pas encore des cosmonautes.

Nos enfants ont des dents ? Oui ! Génial ! Alors ils peuvent manger des pommes, des vraies, des bios avec la peau !

A méditer…

Les industriels sont en passe de réussir un de leurs derniers tour de force…  ou plutôt tour de con ! Que leurs chers petits clients-consommateurs à tête blonde n’est plus aucun contact visuel avec ce qu’ils ingèrent. C’est fort, très très fort et ça préfigure évidement ce qu’ils vont leur faire manger dans le futur. Atroce !

Imaginons nos pitchounes déclarer quand ils auront 25 ou 30 ans  :  « Tout ce qu’on mange c’est de la merde 100% chimique, mais bon au moins c’est plus comme avant, on la voit plus ! »

Et on se rappellera peut-être avec effroi que tout avait déjà sournoisement commencer dans la cours de récréation quand il était tout petit un peu avant 2010… avec la compote cosmonaute !